# Pourquoi ont-ils choisi Quai de la Presse ?

Interview de Dominique Bodet, Directrice Communication de la Communauté de Communes de Lunel pour VIAVINO

Pourquoi avez-vous choisi de donner une large place aux relations presse ?          

La Communauté de Communes du Pays de Lunel ouvre en juin 2013 un pôle Oenotouristique, Viavino,  dont la zone de chalandise et le ciblage dépassent de loin les contours des autres réalisations de notre établissement public. Notre budget est par ailleurs limité et nous n’avons pas la capacité financière pour lancer Viavino à grand renfort d’achat d’espace. Faire appel à une agence de relations presses nous a paru opportun pour toucher une cible nationale à travers le réseau cultivé par Quai de la presse. Notre dossier étant suffisamment alléchant, à notre goût, pour intéresser des journalistes sensibles aux valeurs du développement durable et travaillant sur les thématiques du tourisme, de l’œnotourisme, de la gastronomie, des loisirs, de l’art de vivre…

Les relations presse, et plus particulièrement Quai de la presse, sont pour nous un excellent tremplin pour faire parler de Viavino.

Qu’est-ce que les relations presse vous apportent ?

C’est une fenêtre ouverte, un sésame vers un monde que nous ne côtoyons pas forcément tous les jours. Un levier, un tremplin pour donner plus de force et d’ampleur à nos messages.

Quels objectifs avez-vous retenu ensemble ?

Une belle revue de presse pour l’ouverture de Viavino !

Dans les prestations de Quai de la Presse, qu’appréciez-vous ?

La compétence bien entendu, mais aussi la disponibilité, l’écoute et la gentillesse… plus une petite touche de féminité qui fait que nous nous comprenons vite et bien !

 

Interview de Mathieu Defline, Directeur des Carrières de Lumières, site géré par Culturespaces

Après Les Grands Jeux Romains et l’Assaut du Château aux Baux de Provence, Culturespaces confie à Quai de la Presse la médiatisation du lancement de son nouveau spectacle audiovisuel, mettant en scène les toiles de Gauguin et Van Gogh dans le cadre somptueux des Carrières de Lumières aux Baux de Provence. Mathieu Defline, répond à quelques questions et livre sa vision des relations presse.

Pourquoi avez-vous choisi de donner une large place aux relations presse ?

Nous avons repris en 2011 la gestion des Carrières de Lumières qui est un lieu culturel exceptionnel. Nous avons décidé très vite de l’adapter aux nouvelles technologies. Afin de nous accompagner, il était pour nous indispensable d’informer notre public pour lui présenter ce nouveau projet.

Qu’est-ce que les relations presse vous apportent ?

Faire appel à un professionnel des relations presse s’est très vite imposé compte tenu des enjeux et de la taille relativement modeste de notre entreprise. Nous voulions absolument maintenir le contact avec notre public pendant toute la phase de travaux, l’informer de l’avancement du projet. Seules de bonnes relations presse couvrant les différents supports nous ont permis d’atteindre ces objectifs. Mais aussi de renouer en direct avec les journalistes prescripteurs qui sont extrêmement exigeant dans le secteur de la culture.

Quels objectifs avez-vous retenu avec l’agence ?

Nous avons souhaité retenir deux objectifs : médiatiser et valoriser les Carrières de Lumières et son nouveau spectacle : Gauguin, Van Gogh, les peintres de la couleur. Nous avons travaillé prioritairement avec les médias culture, tourisme, famille en région PACA, ce qui correspond à notre cœur de  cible. Avec la nouvelle mise en valeur des Carrières de Lumières, nous avons pu également avoir des objectifs plus ambitieux au niveau national pour convaincre les médias nationaux de l’intérêt de ce nouveau spectacle.

Dans les prestations de Quai de la Presse, qu’appréciez-vous ?

Bien sûr la qualité de son réseau presse ! Mais aussi le professionnalisme dans le suivi des relations et la qualité des reporting. L’essentiel est sans doute obtenu par la qualité de l’équipe qu’a formée Cristel, qui fait de Culturespaces un client fidèle depuis 3 ans, car c’est dans la durée qu’on obtient les meilleurs résultats !

 

Comedia

 « La caution du journaliste en prime »

Si vous voulez vivre la campagne de l’élection présidentielle comme si vous étiez vous-même candidat, il est urgent de commander le roman personnalisé « Politique virale 2012 », dont vous serez le héros. Les éditions Comédia vont le concevoir en s’inspirant de votre personnalité.

Son directeur, Etienne Rerolle, répond aux questions de Nouvelles du quai.

 

Pourquoi avez-vous choisi de donner une large place aux relations presse ?

Les moyens de communication (publicité, e-marketing, événementiels) sont peu accessibles aux petites structures comme Comédia. Restent les relations de presse, à condition d'avoir quelque chose à dire et un message clair.Les médias sont notre caisse de résonance. Et Quai de la presse est la nécessaire courroie de transmission entre les journalistes et nous.

Qu’est-ce que les relations presse vous apportent ?

La notoriété, bien sûr. Et, vis à vis nos clients, la caution du journaliste en prime. Ce que ne donne pas la publicité. Quand le journaliste parle de notre concept, c'est qu'il l'a aimé. Nous bénéficions de la connivence entre l'auditeur-lecteur et le journaliste.

Quels objectifs avez-vous retenu avec l’agence ?

Pour Comédia, cette campagne est ambitieuse, avec plus de 1 000 journalistes ciblés dont 320 recevront un roman, personnalisé spécialement pour eux. On escomptons davantage de notoriété pour notre marque et notre dernière réalisation, le roman « Politique Virale ». Mais en plus, pour cette campagne en particulier, nous attendons des retombées en termes de chiffre d'affaires.

Dans les prestations de Quai de la Presse, qu’appréciez-vous ?

La réactivité de l'équipe. Le suivi au jour le jour, voire heure par heure. La capacité à ajuster ses prestations, tout au long des six mois de la campagne. Et... les résultats.

 

L'Atelier du Chocolat

Implanté nationalement, l’Atelier du Chocolat allie tradition et innovation dans sa production comme dans sa promotion. Il renforce son positionnement avec des créations chocolatées originales, la mise en place des « ateliers de choc' » pour les enfants et une page facebook regroupant plus de 8 000 fans. Quai de la Presse amplifie la notorié­té de la marque auprès du grand public et valorise ce concept auprès des médias généralistes. Dernière action en date : une présentation presse parisienne des « ateliers de choc’ » spécial Fête des Mamans dans la boutique du 2ème arrondissement : mamans journalistes et enfants se sont régalés !

Serge Andrieu, président de l’Atelier du Chocolat, et Jérôme Bordenave, directeur général, expliquent leur manière d’appréhender les relations presse.

Dans votre dispositif de communication vous avez choisi de donner une large place aux relations presse. Pourquoi ?

Intégrer les relations presse en 2009 à notre plan de communication a été une évidence pour nous. Le réseau atteint 40 ateliers et la concurrence se développe sur le marché du chocolat. Il est alors temps de promouvoir l’Atelier du Chocolat auprès des médias locaux, régionaux et nationaux.

Qu’est-ce que les relations presse vous apportent ?

Les relations presse nous apportent une grande visibilité auprès d’un large public, elles contribuent à asseoir et développer notre notoriété. Mais pas seulement ! C’est égale­ment un excellent outil de motivation et un sentiment de fierté pour les salariés de voir le nom de leur entreprise dans la presse.

Dans les prestations de Quai de la Presse, qu’appréciez-vous le plus ?

Il existe une certaine proximité entre nos deux entreprises dans la mesure où Quai de la Presse nous offre une grande disponibilité et accessibilité permettant ainsi une efficacité dans le suivi des actions. Quai de la Presse est également force de proposition et donc intégrée entièrement dans la gestion de la communication de la marque.

 

Artiga

Client historique de Quai de la Presse, ARTIGA crée toiles et produits finis pour la décoration de la maison et du jardin. Son parti-pris de la qualité autorise la marque à amplifier son ambition : extension de sa chaîne de magasins et développement du réseau de distribution multimarques en France, internationalisation en Italie et en Russie. Pourquoi et comment ARTIGA s’appuie sur Quai de la Presse ? Sa directrice générale, Quitterie Delfour, répond.

Pourquoi avez-vous choisi de donner une large place aux relations presse ?
En complément de notre communication, par nos catalogues, nos boutiques et nos revendeurs, les relations presse donnent à notre marque et aux produits ARTIGA une visibilité directe vers le client final, une visibilité ciblée en lien avec nos produits, une visibilité nationale.

Qu’est-ce que les relations presse vous apportent ?
Elles confortent la notoriété de la marque et des produits, grâce aux parutions répétitives, liées au nombre de magazines ciblés. Plus la marque est vue et lue, plus elle a un impact sur les clients finaux… Ils nous disent : « On vous a vu dans la presse ». En plus, les relations presse donnent de la reconnaissance et de la légitimité dans l’acte d’achat … C’est vu, donc je peux l’acheter. Elles expriment un engagement crédible auprès du client. Elles facilitent l’argumentaire de vente et créent de la confiance.

Quels objectifs avez-vous retenu ensemble ?
- Intensifier le développement de la notoriété de la marque ARTIGA auprès des prescripteurs nationaux (revendeurs, acheteurs) et des professionnels des univers maison, décoration jardin, piscine, etc…
- Optimiser la médiatisation de la marque ARTIGA en maintenant la visibilité presse produit et en développant des retombées presse sur l’entreprise et son actualité,
- Valoriser le savoir-faire et la créativité d’ARTIGA sur le plan local et régional.

Dans les prestations de Quai de la Presse, qu’appréciez-vous ?
Je suis très sensible à plusieurs aspects de leurs compétences :
- Le professionnalisme de l’équipe par un suivi régulier d’ARTIGA,
- La bonne connaissance des produits,
- Le réseau relationnel « confiance » auprès des journalistes,
- Les conseils, idées et suggestions,
- La disponibilité et l’écoute. Sous l’impulsion de Cristèl Petit-Pical, l’équipe Quai de la Presse donne l’élan à ARTIGA de passer d’un quai à un autre pour s’ouvrir et se montrer au monde ! Et il est beau et grand…